Un blog littéraire en plus!

01 octobre 2013

Présentation

Comme tous ceux qui visiteront ce blog, une de mes grandes passions dans la vie est la littérature!

J'aime apprendre, voyager, rencontrer des cultures différentes grâce à la lecture.

Pour assouvir cette passion dévorante j'ai une PAL (pile à lire) qui déborde, environ 140 livres qui n'attendent qu'une chose, être lus.

En espérant vous inspirer avec mes choix et mes critiques.

 

Cyrielle

248868_10151102485045443_1424029603_n

 

Posté par CyrielleA à 19:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]


02 octobre 2013

Un long silence de Mikal Gilmore

COUP DE COEUR!

 

Mikal Gilmore nous raconte la vie de sa famille tristement célèbre aux États Unis. En effet, son frère Gary Gilmore a été condamné à mort et exécuté sur sa propre demande.

Mikal essaye de comprendre d'où vient cette violence, c'est une thérapie pour l'auteur qui insiste sur le fait qu'il n'est pas comme ses frères et ses parents, violent, alcoolique, délinquant, meurtrier... 

Ce roman sombre mais poignant,nous fait réfléchir sur les conséquences de nos actes et leurs impacts sur les générations futurs.

Le chant du bourreau de Norman Mailer est un bon complément à Un long silence, on y découvre la descente aux enfers de Gary Gilmore, ses meurtres, son procès, jusqu'à son exécution. Je compte bien le lire un jour.

Un long silence que je vous conseille fortement.

gary-gilmore       mikal-gilmore-un-long-silence,M48823

 

Posté par CyrielleA à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2013

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

PAS INCONTOURNABLE!

Dans cette nouvelle, Stefan Zweig nous conte une traversée en paquebot sous fond de parties d'échecs. Le narrateur va rencontrer un homme intriguant qui aura subit les terribles expériences d'isolement nazis.

Même si comme toujours Zweig arrive à nous embarquer avec sa magnifique écriture, il pourrait raconter le bottin il arriverai à nous intéresser, je n'ai pas été transcendée par l'histoire. Elle est intrigante, on se demande comment elle va finir, mais il manque un petit quelque chose pour la rendre vraiment passionnante, peut être que si l'histoire aurait été développée en roman et non en nouvelle, l'intérêt aurait été plus aiguisé. 

J'aurai aimé que les explications sur les expérimentations nazis soient plus détaillées mais c'est délicat d'entrer dans les détails avec une nouvelle de 94 pages.

Une bonne approche de cet auteur mais je vous conseille plutôt ses biographies, notamment celle de Marie Stuart.

le joueur d'échecs51bYpEJNITL

 

 

Posté par CyrielleA à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Qu'elle était verte ma vallée de Richard Llewellyn

CHEF D'OEUVRE!

C'est un livre que je relirai, j'en suis certaine!

On y suit la vie de la d'une famille modeste dans Le Pays de Galles du 19ème siècle. Le quotidien, la pêche, la mine, la dure réalité de la vie dans cette magnifique vallée verdoyante.

J'ai tout de suite été emporté dans le récit de la vie de la famille Morgan, unit dans les joies comme dans les malheurs. On avance avec les yeux de Huw Morgan, on le voit grandir au fil du roman, perdre un peu de son innocence face à la dure réalité du monde qui s'offre à lui.

La beauté des paysages, très bien descrite, le style poétique et lyrique donne vraiment envie de se balader dans cette verte vallée.

Un récit plein d'émotion et de vie qui m'a fait fondre en larme à la fin.
Je n'oublirai pas de si tôt cette oeuvre qui pour moi est incontournable.

51R5BDDBKSLwales

 

Posté par CyrielleA à 10:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2013

Je vous présente ma PAL (pile à lire) gigantesque. Environ 145 livres!

A
Milena Agus: Mal de pierres (123 pages)
Marcel Aymé: Le Passe-Muraille (222 pages)
Boris Akounine: Pélagie et le Moine Noir (475 pages)
Isabel Allende: Le plan infini (472 pages)
Isabel Allende: Eva Luna (416 pages)
Jorge Amado: Les terres du bout du monde (379 pages)
Maya Angelou: Tant que je serai noire (409 pages)
Anonyme: L'herbe bleue (212 pages)
Pierre Assouline: Les invités (201 pages)
Jane Austen: Raisons et sentiments/ Persuasion (768 pages)
Paul Auster: Cité de verre (155 pages)
Paul Auster: Revenant (122 pages)
Paul Auster: La chambre dérobée (155 pages)
B
Rupa Bajwa : Le vendeur de saris (285 pages)
Melissa Bank: Manuel de chasse et de pêche à l'usage des filles '(256 pages)
Henri Bauchau: Antigone (314 pages)
Juliette Benzoni: Les reines tragiques (380 pages)
Joseph Bialot: A la vie (685 pages)
Nicolas Bouchard: Mon ombre s'étend sur vous (445 pages)
André Brink: Un instant dans le vent (320 pages)
Bill Bryson: Nos voisins du dessous (451 pages)
Augusten Burroughs: Courir avec des ciseaux (317 pages)
C
Donato Carrisi: Le chuchoteur (576 pages)
Hernàn Casciari: Un peu de respect, j'suis ta mère (384 pages)
Maxime Chattam: In tenebris (599 pages)
Sophie Chauveau: La passion Lippi (482 pages)
Tracy Chevalier: La jeune fille à la perle (313 pages)
Agatha Christie: Tome 1 l'intégrale de 1920 à 1925 (1306 pages)
Agatha Christie: Les indiscrétions d'Hercule Poirot (285 pages)
Agatha Christie: Le club du mardi continu (189 pages)
Winston Churchill: Réflexions et Aventures (364 pages)
Jonathan Coe: La pluie, avant qu'elle tombe (267 pages)
Jonatha Coe: La vie très privée de Mr Sim (464 pages)
Michael Connelly: Le dernier Coyote (450 pages)
Patricia Cornwell: Mémoires mortes (315 pages)
Patricia Cornwell: Jack L'éventereur: Affaire classée (602 pages)
Arlette Cousture: Emilie (526 pages)
Catherine Cusset: Un brillant avenir (366 pages)
D
Régis Descott: Pavillon 38 (325 pages)
Régine Desforges: La révolte des nonnes (345 pages)
Jean Diwo: La Fontainière du roy (408 pages)
Anna Grigorievna Dostoeïvskaïa: Dostoeïvski, mémoires d'une vie (516 pages)
Arthur Conan Doyle: Sherlock Holmes, dernier coup d'archet (253 pages)
Alexandre Dumas fils: La dame aux camélias (386 pages)
E
Hanan El Cheikh: Londres mon amour (322 pages)
Louise Erdrich: La chorale des maîtres bouchers (568 pages)
F
Bernard Féron: La galerie des Tsars : Dictionnaire des chefs suprêmes de la Russie (464 pages)
Ken Follett: La marque de Windfield (626 pages)
Ken Follett: Les pilliers de la Terre (1056 pages)
Irène Frain: Les naufragés de l'île de Tromelin (352 pages)
Anne Franck: Le journal (415 pages)
Stefen Fry: L'hypopotame (381 pages)
Carlos Fuentes: La mort d'Artemio Cruz (401 pages)
G
Ernest J Gaines: Dites leur que je suis un homme (304 pages)
Gabriel Garcia Marquez: L'amour au temps du choléra (479 pages)
Gabriel Garcia Marquez: La mala hora (219 pages)
Pascale Gautier: Les vieilles (214 pages)
Arthur Golden: Geisha (604 pages)
Hélène Grémillon: Le confident (320 pages)
Philippe Grimbert: La mauvaise rencontre (213 pages)
John Grisham: L'engrenage (630 pages)
Winston Groom: Forrest Gump (318 pages)
H
Marek Halter: Le kabbaliste de Prague (288 pages)
Marek Halter: La Bible au féminin: Lilah (288 pages)
Thomas Harris: Dragon rouge (400 pages)
Thomas Harris: Le silence des agneaux (377 pages)
Alex Haley et David Stevens: Queen (784 pages)
Thomas Hardy: Tess d'Uberville (399 pages)
Catherine Hermony Vieille: La Rose d'Angou, Le crépuscule des rois T1 (445 pages)
Khaled Hosseini: Les cerfs-volants de Kaboul (405 pages)
Angela Huth: Les filles de Hallow Farm (556 pages)
I
Arnaldur Indridason: La femme en vert (346 pages)
J
Henry James: L'américain (448 pages)
P.D James: La proie pour l'ombre (285 pages)
Andrea H Japp: La Dame sans terre, T1: Les chemins de la bête (375 pages)
Liz Jensen: La neuvième vie de Louis Dax (285 pages)
Hilary Jordan: Mississipi (364 pages)
K
Ken Kalfus: Un désordre américain (306 pages)
John Katzenbach: L'analyste (658 pages)
Harry Kemelman: Dimanche le rabbin est resté à la maison (317 pages)
Douglas Kennedy: Une relation dangereuse (533 pages)
Lars Kepler: L'hypnotiseur (592 pages)
Yasmina Khadra: L'Attentat (245 pages)
Haven Kimmel: Indiana Blues (319 pages)
Natsuo Kirino: Out (655 pages)
L
Marie Laberge: Le goût du bonheur T2: Adélaïde (949 pages)
Joe R Lansdale: Bad Chili (368 pages)
David Lodge: Hors de l'abri (441 pages)
Jack London: Martin Eden (439 pages)
M
Amin Maalouf: Samarcande (376 pages)
Henning Mankell: Les chiens de Riga (267 pages)
Jean Markale: Le Cycle du Graal 2 (1126 pages)
Roger Martin du Gard: Les Thibault, tome 1 : Le cahier gris - Le pénitencier - La belle saison (535 pages)
George R.R Martin: Le Trône de fer, intégrale 1 (790 pages)
Guy de Maupassant: Une vie (247 pages)
Colleen McCullough: La maison de l'Ange (380 pages)
Colum McCann: Et que le vaste monde poursuive sa course folle (435 pages)
Dinaw Mengestu: Les belles choses que porte le ciel (281 pages)
Michael Moorcock: Mother London (679 pages)
Toni Morrison: Beloved (379 pages)
Kate Morton: Les brumes de Riverton (695 pages)
N
Bahiyyih Nakhjavani: La sacoche (310 pages)
Irène Némirovski: Une suite française (573 pages)
Jo Nesbo: L'homme chauve-souris (474 pages)
O
 
P
Daniel Pennac: La petite marchande de prose (420 pages)
Arturo Perez Reverte: Le tableau du maître flamand (346 pages)
Vassili Peskov: Ermites dans la Taïga (304 pages)
Ellis Peters: Un cadavre de trop (285 pages)
Jean Christian Petitfils: L'affaire des poisons (380 pages)
Rosamunde Pilcher: Retour sur la lande (634 pages)
Frances de Pontes Peebles: La couturière (564 pages)
Abel Posse: Cabeza de Vaca, le conquistador aux pieds nus (297 pages)
Q
 
R
Michel Ragon: Les Mouchoirs rouges de Cholet (332 pages)
Ian Rankin: Le carnet noir (464 pages)
Jiang Rong: Le totem du loup (634 pages)
Jean Christophe Rufin: Rouge Brésil (550 pages)
Jean Christophe Rufin: La salamandre (199 pages)
Ann Rule: Et ne jamais la laisser partir (540 pages)
S
José Saramago: Le dieu manchot (419 pages)
Andrea Maria Schenkel: La ferme du crime (155 pages)
Bernhard Schlink: Le liseur (249 pages)
Eric Emmanuel Schmitt: La femme au miroir (455 pages)
Hubert Selby Jr: Le démon (350 pages)
Will Self: Le livre de Dave (624 pages)
Ousmane Sembene: Les bouts de bois de Dieu (368 pages)
Elif Shafak: La bâtarde d'Istanbul (377 pages)
Samia Shariff: Le voile de la peur (460 pages)
Tom Rob Smith: Kolyma (504 pages)
Martin Solares : Les minutes noires (467 pages)
Alexandre Soljénitsyne: Le pavillon des cancéreux (763 pages)
Wesley Stace: Les garçons (429 pages)
Shane Stevens: Au delà du mal (888 pages)
Bram Stocker: Dracula (604 pages)
T
Jim Tenuto: La rivière de sang (321 pages)
Jean Teulé: Charly 9 (200 pages)
Duong Thu Huong: Terre des oublis (699 pages)
Kim Thuy: Ru (143 pages)
Michel Tremblay: La grosse femme d'à côté est enceinte (288 pages)
U
 
V
Simone Veil: Une vie (395 pages)
W
Dan Waddell: Code 1879 (361 pages)
Sarah Waters: Caresser le velour (590 pages)
Patricia Wentworth: Meurtre en sous sol (288 pages)
W.Wilkie Collins: Cache-cache (480 pages)
X
 
Y

Z

Stefan Zweig: Clarissa (187 pages)

J'ai du boulot!

 

ob_29e54aca92a307cc2c2aa0adc443ff00_piles-de-livres

 

 

Posté par CyrielleA à 20:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]


16 octobre 2013

Après ma PAL, voici ma pile d'emprunt

Cette liste comprend les emprunts à la bibliothèque et les emprunts à des proches. Je vais essayer de m'y consacrer un petit moment pour la diminuer.

 

Qiu Xiaolong: Le très corruptible mandarin
Olivier Truc: Le dernier lapon
Danielle Pampuzac: Les larmes de caramel
Dominique Marny: A l'ombre des Amandiers
Mickael Connelly: L'épouvantail
Catherine Hermary Vieille: Lola
Serge Lentz: La stratégie du bouffon
Jean Christophe Grangé: Les rivières pourpres
Stephen King: Misery
John Irving: L'hôtel du New Hampsire
Ursula Heigi: Trudi la naine
Jim Thompson: 1275 âmes
Tony Hillerman: Blaireau se cache
Edward Bunker: Aucune bête aussi féroce
Truman Capote: De sang froid
Richard Hugo: La mort et la belle vie
Ron Rash: Le monde à l'endroit
Peter May: L'homme de Lewis
Jean-Michel Guenassia:Le Club des incorrigibles optimistes
Robert Goddard:Par un matin d'automne
Jojo Moyes:Sous la pluie
Pierre Lemaitre: Travail soigné
Pierre Lemaitre: Cadres noirs
Carolina de Robertis: La montagne invisible
Chan Koonchung: Les années fastes

 

Posté par CyrielleA à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les années fastes de Chan Koonchung

1640310_6_d1c3_couverture-de-l-ouvrage-de-chan-koonchung-les_ee6cfc09ad8facde1cf1a422df0737f4

 

Résumé FNAC:

Pékin, 2013. La Chine vit son heure de gloire, alors que le monde n’a pas réussi à se relever de la crise économique. Fort et prospère, le pays semble flotter dans un équilibre harmonieux, les gens se sentent libres, capables de réaliser leurs rêves, si tant est qu’ils ne franchissent pas certains interdits.
L’écrivain Lao Chen, habitant satisfait dans la torpeur de Pékin, a grandi entre Taïwan et Hong-Kong. Un jour, il rencontre quelques amis de longue date, qui lui font entrevoir une tout autre réalité : Fang Caodi lui répète, inquiet, qu’un mois entier a disparu, Xiao Xi, anxieuse, change sans cesse d’adresse élec-tronique, convaincue d’être surveillée par les autorités. Et la population entière semble frappée d’amnésie collective…
Lao Chen va bientôt être emporté malgré lui par la vague des quelques contestataires, et peu à peu, il va découvrir, derrière le masque de perfection, le vrai visage de la Chine: une face cachée derrière des illusions aveuglantes…

 

Attention, ce live fait travailler les méninges. C'est limite plus un essai sur politico-économique sur la Chine qu'un roman.

Nous sommes dans l'anticipation car ce livre a été écrit en 2009, donc tout ce que dit l'auteur n'est pas vraiment réel mais est basé sur le véritable fonctionnement du gouvernement chinois.

C'est difficile de critiquer un livre aussi riche en information, peut être que j'aurai aimé plus de fiction et un style un peu moins informatif. Il faut un minimum de connaissance économique pour y comprendre quelque chose, j'ai parfois été noyer dans des détails économique et politique.

Un roman qui a fait trembler le gouvernement chinois à sortie, tellement il écorne l'image de cette puissance, on se demande vraiment jusqu'où peut aller ce pays pour devenir le maître du monde.

Posté par CyrielleA à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2013

Le pays du Dauphin vert d'Elisabeth Goudge

160515_9748748

 

Dans ce pavé de 800 pages, nous suivons la vie des soeurs Marianne et Marguerite ainsi que de William. C'est un triangle amoureux qui se déroule entre les îles anglo-normandes et la Nouvelle Zélande fraîchement colonisée.

Les 2 soeurs sont amoureuses de William qui lui est amoureux de la belle Marguerite. Une fois installé en Nouvelle Zélande, il demande à sa chère et tendre de le rejoindre, mais dans sa lettre il se trompe de prénom et fait venir Marianne...

Une histoire très prometteuse, j'adore la littérature anglaise mais au bout de 300 pages je tournais en rond et n'appréciais plus ma lecture que j'ai donc abandonnée. Pour lire 800 pages il faut que je sois emballée du début à la fin. 

L'écriture était trop vieillotte, l'auteure détaillait des passages pas capitaux et passait sur d'autres qui m'aurait plus intéressés.

Trop de livre à lire pour me forcer.

 

 

 

Posté par CyrielleA à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2013

Blaireau se cache de Tony Hillerman

51EBXW8J2TL

 

Amazon:

Le 4 mai 1998, un agent de police du Colorado est abattu à la suite d'une interpellation. Deux des malfaiteurs incriminés réussirent à échapper aux poursuites en dépit d'une gigantesque chasse à l'homme orchestrée par le FBI. C'est ce fait divers qui inspira à Tony Hillerman l'histoire de Blaireau se cache.
Les auteurs d'un hold-up meurtrier ont disparu dans les canyons avec un butin conséquent. Sont-ils terrés quelque part dans cette immensité rocheuse ? Toutes les pistes semblent tourner court. Et pourtant, en accompagnant son amie Louisa sur la trace des mythes utes et navajos, le légendaire lieutenant Leaphorn va tomber sur des éléments décisifs pour l'enquête. Quant à Jim Chee, il ne craint pas d'aller à l'encontre des thèses du FBI. Ce qui donne des résultats.
Blaireau se cache est l'une des enquêtes les plus originales du célèbre tandem navajo.

C'est le premier roman de cet auteur que je lis. 

L'enquête en soit n'est pas des plus palpitante mais ce qui est bien dans ce roman c'est la culture indienne, avec les Navajos et les Utes, les paysages très bien décrient des Four Corners.

Les personnages sont aussi très attachants, Leaphorn inspecteur a la retraite, attaché à sa culture Navajos et aux traditions et le sergent Chee qui a du mal a oublier son ex femme.

Un bon policier détente qui nous dépayse et nous instruit, très bien écrit. Je lirai à nouveau Hillerman.

Posté par CyrielleA à 12:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2013

Les minutes noires de Martin Solares

71S61wl7GfL

 

Amazon:

Dans la petite de ville de Paracuàn au Mexique, le meurtre d'un journaliste suscite l'émoi de la population et de la police locale. Chargé de l'enquête, Ramòn Cabrera, dit le Grizzli, met le nez dans une sale affaire vieille de vingt ans, d'autant plus complexe que ses confrères ne tardent pas à lui mettre des bâtons dans les roues. Il y a des histoires qu'il ne vaut mieux pas déterrer et des secrets à ne pas révéler. Parmi lesquels ce fait divers sordide accusant un tueur de petites filles qui terrorisa la région dans les années soixante-dix... Le noir portrait d'un Mexique opaque et mystérieux, en proie à la corruption généralisée et à l'atmosphère poisseuse, prompte à faire resurgir les pires des cauchemars.

Je vais avoir du mal à oublier cette lecture, tellement l'histoire était prenante. Je n'ai pas eu envie de lâcher le livre avant d'en connaître le dernier mot. J'ai dévoré les 100 dernières pages.
Les minutes noires nous emmène dans un sombre Mexique, corrompu et étouffant. On ne peut pas dire que les personnages soient attachants sauf Grizzli et peut être Rangel dans son style assez froid, mais ils sont souvent intriguant comme Travolta, le prêtre ou encore Chavez.
La construction du roman est intéressante, il y a quelques retour en arrière qui peuvent troubler un peu mais il y a une liste des personnages au début du livre qui aide le lecteur. 
La première partie se déroule dans les années 90 avec le meurtre d'un jeune journaliste, la seconde partie se situe dans les années 70 avec les meurtres atroces de petites filles et la troisième partie relie les deux affaires.
Pour un premier roman c'est très réussi, Solares arrive à nous immerger dans cette petite ville mexicaine avec la musique tropicale, les enquilladas et bien sur la corruption.
En refermant le livre on se demande jusqu'où peut aller un homme pour le pouvoir et l'argent...

Posté par CyrielleA à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]